">

Liesyezhegezh

Les langues régionales et minoritaires

logo commission européenne

Politique européenne : protéger et promouvoir les langues régionales et minoritaires

L'UE possède une politique favorable aux langues régionales et minoritaires, consacrée à l'Article 22 de la Charte européenne des droits fondamentaux qui stipule que « L'Union respecte la diversité culturelle, religieuse et linguistique ».

En 1992, la Commission européenne a diligenté une étude détaillée sur les communautés linguistiques régionales et minoritaires dans l'Union européenne. Le champ d'application de cette étude s'est vu élargi par l'adhésion de nouveaux États membres. Consultez la page consacrée à l'étude Euromosaic pour plus d'informations.

La Commission européenne a en outre apporté son soutien au projet ADUM (2004-2005), destiné à informer les personnes et organisations soutenant les langues régionales et minoritaires sur les possibilités de financements européens.

Parmi les autres projets plus récents, le projet CRAMLAP (Celtic, Regional and Minority Languages Abroad Project) a réalisé un audit et une évaluation de l'enseignement des langues celtiques et d'autres langues régionales et minoritaires dans l'enseignement supérieur en Europe, tandis que le réseau Network of European Language Planning Boards a été mis en place afin d’encourager la coopération entre les organes de planification des langues minoritaires en Europe.

Le Réseau de promotion de la diversité linguistique (NPLD) est un réseau paneuropéen consacré aux langues régionales, minoritaires, indigènes et transfrontalières et aux langues nationales de faible diffusion, qui vise à promouvoir la diversité linguistique en Europe. Son principal objectif est de permettre l'accès à un vaste réseau d'organisations susceptibles de partager des idées, des informations et de bonnes pratiques en matière de promotion des langues de faible diffusion et de fournir des informations sur ces organisations.

Consultez la page consacrée aux produits concernant les langues régionales et minoritaires pour obtenir une vue d'ensemble des projets consacrés aux langues régionales et minoritaires soutenus par l'Union européenne.

Plus...

Apprentissage précoce des langues

logo commission européenne


Débuter l'apprentissage d'une langue étrangère à un très jeune âge peut permettre aux enfants d'apprendre plus facilement d'autres langues, de mieux maîtriser leur langue maternelle et d'obtenir de meilleurs résultats dans d'autres domaines. C'est la raison pour laquelle les ministres de l'éducation de l'UE soutiennent l'enseignement d'au moins deux langues étrangères, dès le plus jeune âge.

Tout en jetant les bases d'un apprentissage ultérieur, l'apprentissage précoce des langues influe sur les dispositions à l'égard d'autres langues et d'autres cultures et constitue à ce titre une raison suffisante pour que la Commission, par différentes initiatives, encourage cette mesure et la recherche dans ce domaine.

Action de l'UE concernant l'apprentissage précoce des langues

Documents de référence
Coopération avec les États membres de l'UE
Promouvoir l'apprentissage précoce des langues
Initiatives à l'échelle mondiale

Plus...