">

Les langues de Bretagne et Dihun Breizh

  Deux langues en quête de reconnaissance

Les langues de Bretagne ont longtemps été dépourvues de statut légal et interdites à l'école. La transmission familiale du breton s'est quasiment arrêtée dans les années 1950 et celle du gallo s'est progressivement éteinte.
En décembre 2004, la Région Bretagne a adopté, à l'unanimité, une politique linguistique. Cette politique linguistique a fait l’objet d’un rapport d’actualisation adopté également à l’unanimité en mars 2012. Elle fixe des objectifs dans le domaine de la transmission des langues de Bretagne et de leur présence dans la vie de tous les jours. La Région y affirme "reconnaître officiellement, aux côtés de la langue française, l'existence du breton et du gallo comme langues de la Bretagne".
Un amendement a permis en 2008 l'intégration des langues régionales dans la Constitution française comme appartenant au "patrimoine de la France" (article 75-1) mais le Conseil constitutionnel a estimé depuis que cela « n’institue pas un droit ou une liberté que la Constitution garantit ». L’actualisation de la politique linguistique réclame donc une nouvelle modification de la Constitution, la ratification de la Charte européenne des Langues régionales ou minoritaires et l’adoption d’une loi-cadre pour développer les langues de France.

source : http://www.bretagne.fr/internet/jcms/c_16790/langues-de-bretagne



Le breton                                

carte des pays bretons



Engagée auprès des écoles, collèges et lycées sur les 5 départements bretons, l'association Dihun Breizh apporte, outre un soutien financier, un soutien aux projets en breton qui sont menés dans les établissements bilingues de l'enseignement catholique.


(cliquez sur la carte pour visualiser les établissements bilingues)

Ces projets, divers, peuvent être à l'initiative des établissements, mais aussi des parents qui, en lien avec les chefs d'établissement et les équipes éducatives, proposent des activités.

Cette année 2013 a vu les projets de 26 écoles, collèges et lycées aidés par Dihun Breizh. (Skol St Leonard de Gwengamp en page d'accueil).

Depuis 2011, Dihun Breizh s'attèle aussi à proposer des rencontres intergénérationnelles avec l'opération "Klaskerien ha Treizherien soñjoù", dans les départements du Morbihan, avec l'aide du Conseil Général du 56, et des Côtes d'Armor.

Ce programme a vu le jour dans le Finistère et compte sur ce département une soixantaine d'ateliers de rencontre. http://queteurs.cg29.fr/

Notre volonté serait de l'étendre sur l'ensemble des 5 départements. Nous proposons aussi bien des ateliers en breton qu'en gallo.

Dihun participe aussi à des projets communs avec ses homologues de l'enseignement public (Divyezh), associatif en immersion (Diwan) ainsi que les préscolarisés (Divskouarn).

Pour la seconde fois, à l'initiative de Divyezh, un projet autour des livres en bretons commencera dès la prochaine rentrée. (Voir page projet)


Le gallo                                     

Nous proposons des projets autour de langue gallèse dans de nombreuses écoles maternelles et primaires. Depuis 2005, près de 80 écoles de Haute Bretagne ont ainsi déjà été sensibilisées ou ont suivi un enseignement de langue gallèse.
Parallèlement à nos interventions auprès des écoles, nous travaillons sur l'élaboration de matériel pédagogique (CD-livret de chants et contes, mallette pédagogique de découverte, création d'un site internet de ressources, etc) ; nous participons également à l'organisation et à la direction de séjours de vacances bilingues pour enfant en juillet dans le cadre des Assembies Gallèses à Plumieux (22). En outre, nous prenons part aux différentes formations pour adultes (cours du soir, stages pour adultes, formation professionnelle Stumdi).


Ma classe en gallo est un site internet de ressources pédagogiques en gallo à destination des enseignants désirant faire du gallo dans leur classe (sous forme de découverte ou d'enseignement) mais aussi aux animateurs et aux parents d'élèves. Il est crée et géré par l'association DIHUN BREIZH

Vous y trouverez  :

  • Une présentation du gallo et de la culture gallèse et du cadre de son enseignement en école maternelle et primaire
  • Un ensemble d'outils pour faire découvrir ou enseigner la langue et la culture gallèse aux enfants.
  • Une présentation des modalités d'interventions par Dihun Breizh pour intervenir dans les classes ou former des enseignants ou animateurs.
  • Des travaux réalisés dans les écoles et un forum destiné à des échanges inter-écoles.
  • Un ensemble de liens internet pour aller plus loin.

Ma classe en Gallo


évolution des effectifs des 3 filières bilingues jusqu'en 2012

Evolution du nombre de locuteurs

A l’autre bout de la chaîne démographique, parmi les jeunes, les chiffres sont en progression constante. Les écoles bilingues créées par Diwan en 1977, complétées par les classes bilingues de l’Education Nationale (1982) et de l’Enseignement catholique (1990) voient leurs effectifs croître chaque année, de la maternelle au lycée (+27% entre 2006 et 2011). Avec 14709 élèves en 2012 et la structuration du développement de l’enseignement bilingue assurée par l’Office Public en collaboration avec l’ensemble des acteurs de l’éducation, la dynamique des filières bilingues est un signe de confiance très important dans l’avenir de la langue. Ainsi, selon les travaux de l’Observatoire des pratiques linguistiques, dans l'hypothèse d'un développement soutenu de l'enseignement du breton, le pourcentage de locuteurs parmi les enfants de moins de 12 ans pourrait devenir supérieur au pourcentage des locuteurs dans la population globale entre 2020 et 2025. A partir de 2040, le nombre de brittophones reprendrait une courbe ascendante, après plus de 100 ans de décrue.

Plus ...

 L’enseignement des langues retrouve des couleurs

Depuis la création des écoles immersives Diwan en 1977 puis des classes bilingues français-breton dans l’enseignement public (1983) et privé par Dihun (1990), le nombre d’enfants inscrits progresse chaque année. De la maternelle au lycée, les enfants peuvent suivre une scolarité bilingue dans 413 établissements (le breton étant, comme le français, la langue d’enseignement pour certaines matières). Sur les 14 082 élèves scolarisés dans une école bilingue ou immersive en 2011-12, 42 % sont inscrits dans le public, 33,2 % dans un établissement privé catholique et 24,7 % dans le réseau associatif Diwan.

Certaines écoles primaires publiques du Finistère proposent une initiation à la langue bretonne. Des collèges et lycées proposent des cours de breton ou gallo comme option ou langue vivante. Ainsi, dans le secondaire, un établissement sur six propose des cours de ou en breton (102 collèges, 26 lycées) et le gallo est enseigné dans sept collèges et sept lycées.

Les activités périscolaires se développent : 41 séjours de vacances ont été organisés en 2011 (dont 2 en gallo), 676 enfants y ont pris part.

Du côté de l'offre d’apprentissage du breton pour les adultes : en 2010-2011, environ 5 000 adultes fréquentaient les cours du soir, stages courts, stages longs en formation professionnelle (6 mois ou 3 mois) et cours par correspondance pour apprendre le breton. Des cours du soir, ateliers et stages permettent aux adultes d’apprendre le gallo.

Enfin la première crèche immersive en breton à ouvert à Vannes en 2011.


source : http://www.bretagne.fr/internet/jcms/c_16790/langues-de-bretagne