Archives du 2 juillet 2014

archives du 2 juillet 2014

Vous trouverez dans cette page les articles publiés sur la page "Actualités" du site de Dihun Breizh jusqu'au 1er juillet 2014

Redadeg : Dihun Bro Fisel achète 1 km du parcours

Rostrenen, redadeg


Samedi 31, mai, tous les élèves bilingues du secteur ont couru ensemble les 2 km, achetés par Dihun Bro Fisel et Divyezh Rostrenn. Un spectacle bilingue a été proposé gratuitement aux enfants, place du Centre, et les deux associations ont tenu ensemble un stand de gâteaux et de boissons.

Dihun Bro Fisel, l'association des parents d'élèves bilingues des écoles privées de Glomel, Maël-Carhaix et Rostrenen, a acheté 1 km du parcours de la Redadeg. La quatrième édition de Ar Rédadeg, véritable tour de Bretagne à pied, s'est déroulée du samedi 24 au samedi 31 mai, sur 1 500 km, de Morlaix à Glomel.
Cette course relais se poursuit jour et nuit, sans interruption. La difficulté, c'est de trouver des relayeurs le lundi, le mardi et le mercredi.

La manifestation évite les routes nationales pour emprunter des routes plus touristiques, par Trémargat, Kergrist-Moëlou, Saint-Lubin, avec un tour dans Rostrenen, avant de rejoindre l'arrivée à la salle du Lac et de la rencontre internationale de la clarinette populaire, à Glomel.

Rostrenen - École Notre-Dame : 
 le cycle 3 bilingue, 1er prix du Kan ar Bobl à Pontivy
Bravo à tous les élèves bilingues rostrenois présents (école publique et école catholique) réunis ici sur la même photo.

Rostrenen, ND, 1er prix du Lan ar Bobl

Davantage de spectateurs et un niveau global des concurrents qui s'élève. Les jurys ont eu toutes les peines du monde à se prononcer sur les lauréats des différentes catégories de la finale du 41e Kan ar Bobl, organisée hier, dimanche 27 avril, à Pontivy. 

Le Chant du peuple, traduction française de Kan ar Bobl, n'a jamais aussi bien porté son nom que lors de sa 41e édition, organisée hier au Palais des congrès, à Pontivy. Plus de 1.500 spectateurs (2.500 au total dans le week-end) sont venus encourager les 700 chanteurs et danseurs en lice. Les jurys témoignaient du niveau élevé. Ce qui donne le sourire au président de la manifestation, Christian Rivoalen : « La tradition, contrairement à ce qu'en pensent certains, ce n'est pas figé. Il est important de garder l'esprit mais en changeant la forme sinon on risque de tomber dans la ringardise. On a su faire évoluer les choses ». Et de citer l'exemple de « ces deux petites gamines, qui dépassent à peine l'enceinte de la sono, chantant sur un laridé sans fausse note, dans un breton vannetais où il n'y a rien à redire. Il est toujours très émouvant de voir des jeunes qui prennent leur pied à chanter et danser en breton ». Les valeurs sûres de la scène traditionnelle bretonne, aguerries aux festoù-noz, ont brillé hier. Et les jeunes concurrents ont été prometteurs. 
source -extrait- : http://www.letelegramme.fr/bretagne/pontivy-kan-ar-bobl-a-encore-gagne-des-voix-28-04-2014-10143480.php

Bretagne et média en breton :
dimanche 8 juin a eu lieu un rassemblement hautement symbolique à Roc'h Tredudon

rassemblement 8 juin à Roc'h Tredudon

Vers 15h, la grande marche organisée par Ai'ta est partie de Plounéour-Ménez. 500 personnes, qui demandent une télé en breton, ont rejoint le Roc'h-Trédudon à pied.


"Re zo re, brezhoneg en tele !" Ce slogan, "Trop c'est trop, du breton à la télé", était scandé par plus de 500 personnes, dimanche après-midi. Ils participaient à la marche organisée par Ai'ta. Cette association, qui milite pour plus de breton dans la vie publique, demande une "véritable chaîne en breton, dans les cinq départements", comme l'explique Dewi, militant d'Ai'ta.

Après avoir marché à travers les Monts d'Arré, le cortège est arrivé vers 16h30, au Roc'h-Trédudon. Un endroit symbolique car c'est là qu'est installé l'émetteur télé et radio pour la partie Ouest de la Bretagne. Émetteur qui avait été endommagé en 1974 par un attentat.


Appel à projet : Levrioù e brezhoneg, mar plij !

Appel à projet : levrioù e brezhoneg mar plij !

E 2012 e oa bet roet lañs d’ar c’houlzad kentañ, bet kaset da benn gant tud Div Yezh e Roazhon, ha Dihun d’o heul. Daou vloaz goude e vez adloc’het gant ar raktres met war un ton brasoc’h.

E 2012 e oa bet kaset dezho 36 raktres-levr ha 3 a oa bet dibabet, unan dre gelc’hiad. E 2014, gant sikour ar Redadeg emaint o soñjal ober kenkoulz ma n’eo ket gwelloc’h. Bez’ e c’hell an holl kas o raktresoù d’an aozerien. Ne vez goulennet ganto nemet kinnig un danvez diouzh oad ar vugale, kaout un istor dudius gouest da vroudañ anezho da gomz, ober gant ur yezh aes evit ar re yaouank. Ar skeudennoù a ranko aesaat ar c’hompren. N’eus redi ebet war ment al levr. Ur wech ma vo dibabet an 3 levr gwellañ e vint brudet kalzik ha prenet e vo outo evit profañ d’ar vugale.

Ledanaet

Teir flac’h – Nadège Noisette, Catherine Dupont ha Rozenn Gauthier – a zo e penn ar raktres. Deuet int a-benn da rannañ o mennozh gant an 3 Di. Deuet eo Diwan er raktres ivez. Skolioù all estreget re Roazhon a gemero perzh ivez, Montroulez, Naoned, Mauvon, Sant-Malo, Gwitreg, Kastellbourg… Ken buan all e vo c’hoazh skolioù all o tont war-zu ar mennozh. Un tamm amzer a zo c’hoazh. Bez’ o deus ar skrivagnerien betek an 11 a viz Ebrel evit kas ur vaketenn pe ur rakvaketenn dindan stumm PDF, war CD pe dre bostel, gant ma vo enni, d’an nebeutañ, an destenn glok, raktres ar golo, div dresadenn beurechu ha damdresadennoù eus ar skeudennoù all.