">

Actualités !

NOUVEAUTÉS - NEVEZENTI - NEWS

Nouveauté ! Un sous-main en gallo pour les enfants !

sous-main en gallo

Du vocabulaire, des jeux, des comptines et devinettes en gallo. Un support ludique pour initier des enfants au gallo à l'école ou à la maison, illustré par la talentueuse Hélène Coudray !
Près de 500 sous-mains ont déjà été distribués à l'automne aux élèves de 7 écoles des Côtes d'Armor pour le festival Gallo en Scène. Forte de ce succès, Dihun Breizh vient de les rééditer. 

Commandez les vôtres pour vos élèves ou votre entourage dès maintenant. Prix de vente : 1€

http://www.maclasseengallo.net/ressources/sousmain

calendrier gallo 2018
Ateliers gallo 2018

 L'apprentissage du breton devient ludique avec un livre-CD

TES Canopé - livre CD

Mercredi 13 décembre, chanteurs et musiciens bretons se massaient entre les étagères de L'ivresse des mots, la librairie de Lampaul-Guimiliau. Pas pour un concert improvisé mais pour présenter aux enseignants bretons un tout nouvel outil pédagogique : un livre-CD de 55 chansons. Édité par TES-Canopé une maison d'édition publique qui conçoit des ressources pédagogiques pour les filières d'enseignement du breton du territoire, « 1, 2, 3... Kanañ a ri ! » permet d'apprendre le breton tout en chansons. Le but : « que ce livre devienne un outil d'éducation agréable à écouter mais utile linguistiquement », comme le précise Gwendola Roparzh, qui a participé au CD. Illustré par Aurélia Fronty, le livre se veut coloré et incitatif, bien loin des manuels scolaires.

Apprendre en chantant

Enregistré au studio Streat ar Skolioù, à Saint-Cadou, le livre reprend chansons traditionnelles ou originales. Au total, neuf musiciens et dix chanteurs ont participé au projet : Clarisse Lavanant, Yvon Gouez, Mona Jaouen... « Nous nous sommes rendu compte que les enfants chantaient moins. Avec cet outil pédagogique, nous voulons réussir à inverser la tendance pour qu'ils s'approprient les chants et le vocabulaire », note Maryvonne Berthou, de TES-Canopé. Et les professeurs auront de quoi faire : chiffres, jours de la semaine, vocabulaire sur une thématique... Il y en a pour tous les âges. 

source : http://www.letelegramme.fr/bretagne/education-l-apprentissage-du-breton-devient-ludique-avec-un-livre-cd-14-12-2017-11779151.php#VEhRJU38XX0FAP7E.99

Langue bretonne : 1 000 élèves scolarisés

Groupe de travail Edern

Constitué d'élus des communes de QBO, Quimper Bretagne occidentale, le groupe de travail langue bretonne a fait à Edern un bilan de l'enseignement du breton en milieu scolaire.

Trois filières

« C'est la quatrième réunion du groupe de travail langue bretonne depuis mai », indique Vefa Guénégan, chargée de mission langue bretonne et enseignement supérieur de la Ville de Quimper, précisant que « le thème était l'enseignement en breton ». À chaque réunion, des invités témoignent sur le thème choisi. Ainsi, les représentants des différentes filières de l'enseignement du breton ont exposé leurs spécificités.

Anna Vari Chapalain, directrice de Diwan, a présenté le développement des écoles depuis la création il y a 40 ans et la particularité de la filière immersive laïque et gratuite. Les représentants de la filière de l'enseignement catholique, dont Roland Martot, chargé de mission à la direction diocésaine et l'association Dihun Breizh, ont expliqué leur spécificité à parité horaire dans le premier degré et le souci d'instaurer une continuité au collège. « La bonne nouvelle est l'ouverture envisagée d'une section bilingue au collège du Likès à Quimper », précise Vefa Guénégan.

Judith Castel et Arnaud Goaper, de l'association des écoles publiques Div Yezh Breizh, prévoient un développement important des sites d'enseignement selon la carte des pôles d'enseignement bilingue établie par le rectorat d'académie et la Région Bretagne. 79 associations composent le réseau Div Yezh Breizh qui comprend plus de 800 adhérents.

Implication des bénévoles

« L'enjeu est important, le renouvellement de la langue se fait par les jeunes générations, sachant qu'environ 5 000 bretonnants de naissance disparaissent chaque année », rapporte Vefa Guénégan. La dynamique des filières repose en grande partie sur l'implication des bénévoles et des associations de parents d'élèves.

On compte environ mille élèves scolarisés étudiant le breton, des ouvertures ont eu lieu en septembre notamment à Plomelin et au collège Pierre-Stéphan à Briec.

source :  https://www.ouest-france.fr/bretagne/edern-29510/langue-bretonne-1-000-eleves-scolarises-5413826

« Ca va ti anë ? » : du gallo à l'école Sainte-Anne

cours de gallo à l'école sainte Anne

Cours de gallo vendredi 17 novembre à l'école Sainte-Anne. Anne-Marie Pelhote, enseignante de Dihun Breizh, association chargée de la culture bretonne au sein de l'enseignement privé catholique, a raconté des histoires en gallo aux enfants des classes de la petite section au CE2. Il s'agissait d'une découverte des mots de la vie courante et des animaux pour tous, à travers des jeux ou devinettes comme la célèbre « Devine devinaille tchi qui pond dans la paille ». Cette initiation s'inscrit dans le cadre du festival Gallo en scène.


https://www.ouest-france.fr/bretagne/quessoy-22120/ca-va-ti-ane-du-gallo-l-ecole-sainte-anne-5395110

     KERVUGALE  
Compte-rendu d' un village tout en breton - samedi 21 octobre 2017

Kervugale - village en breton

L’association de parents d’élèves Dihun Avel Nevez, des établisse- ments de Muzillac, Surzur et Theix proposant l’apprentissage de la langue bretonne, organisait, samedi 21 octobre, une grande fête en l’honneur du breton, à l’espace du Lenn, décoré en partie avec l’aide du Domaine de Prières.

« Sans breton, pas de Bretagne », chantait Alan Stivell… Une dyna- mique menée par les écoles Div Yezh, Diwan et Dihun permet de maintenir l’existence du breton, favorisant un certain attachement à son territoire. Ce samedi, dès 14 h, l’immersion débutait à l’accueil proposant un lexique du vocabulaire breton utilisé aux différents stands, ateliers, buvette et restauration. Une seule langue permettait de s’orienter et de participer à cet après-midi festif, création  inédite en Bretagne, soutenue par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), le conseil régional et  les mairies.
À noter la visite surprise du directeur national du ministère de la Culture au Burkina Faso et une délé-
gation de  Bobo Dioulasso.
Près de 500 personnes se sont déplacées et ont participé, jusqu’à 1 h du matin, aux différentes animations programmées, dont le fest-noz accueillant Mélodie et Maeva (Guegan/Jaffré), Hiks et  Silabenn  Trio. 

80 bénévoles se sont relayés pour assurer la tenue de la journée. Nadège Genet-Body, présidente de l’association, félicite l’engagement des parents et des grands-parents présents et qui soutiennent au quo- tidien l’apprentissage de cette langue dès la maternelle.

Langues indigènes d'Europe : La situation Française en discussion au parlement européen à Strasbourg.

langues indigènes d'Europe

La devise de l'Union Européenne est l'unité dans la diversité. 


En ce qui concerne le sujet de la diversité linguistique et culturelle européenne, il existe au Parlement européen un intergroupe intitulé "minorités traditionnelles, communautés nationales et langues" qui rassemble 70 élus de différentes sensibilités politiques venant de l'ensemble des états membres.

Mme Izaskun Bilbao Barandica avait fait programmer le jeudi 16 novembre 2017 au parlement Européen à Strasbourg une réunion de cet intergroupe européen pour évoquer plus spécifiquement le cas de la République Française dont la situation constitutionnelle et législative actuelle est en décalage avec la position de l'Union Européenne sur ce sujet : il n'échappe à personne que sur les trois principales langues indigènes de France de la métropole, le français, l'occitan et le breton, une seule a un statut officiel lui conférant le monopole exclusif d'usage oral véhiculaire : le français ("La langue de la République est le français", article 2 de la Constitution). Et encore, uniquement sous sa forme standard dite "académique" : les linguistes sont nombreux à dénoncer le drame de la disparitition de la richesse des formes naturelles vernaculaires de la langue française (picard "ch'timi", poitevin-saintongeais...) par l'apliquation stricto sensu de la Constitution.

En ce qui concerne les deux autres langues, l'occitan et le breton, elles sont elles aussi prises en considération depuis 2008 dans l'article 75-1 de la Constitution ("Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France"), cet article n'accordant toutefois aux soi-disant "langues régionales" qu'un statut patrimonial, statut certes symbolique, mais sans effet sur la sauvegarde de leur usage social oral. 

Par ailleurs, le terme "langues régionales" entretient une confusion contre-productive, puisque, sans rentrer dans le cas particulier de toutes les langues et dialectes d'Outre-Mer, on a tendance à faire l'amalgame en Métropole entre ces deux autres langues indigènes de France (donc l'occitan et le breton), deux langues indigènes frontalières principalement parlées en Espagne (le basque et le catalan), mais aussi avec les formes vernaculaires locales du français lui-même comme le francoprovençal ("savoyard") et le gallo, dialecte français "d'oïl" paradoxalement promu par le mouvement régionaliste Breton (celui-ci prenant en considération deux langues historiques en Bretagne, une langue celtique, le breton parlé à l'Ouest, et une langue latine, le gallo parlé à l'Est).

Enfin, désormais, le terme "langues régionales" prend également en considération les formes dialectales françaises du néerlandais ("flamand"), de l'allemand ("alsacien" et "mosellan") et de l'italien ("corse"). 

Pour rappel, lors de l'adoption en 1951 de la Loi Deixonne autorisant l'enseignement des langues régionales de France, par "langues régionales" la Loi entendait "langues indigènes autres que le français parlées en France métropolitaine" ; de fait, cette Loi s'appliquait à l'origine à l'occitan, au breton, au basque et au catalan.  Le "corse" et "l'alsacien" furent écartés au motif qu'il s'agissait plus objectivement de formes dialectales locales de langues étrangères (l'allemand et l'italien) déjà officielles dans des pays voisins. Toutefois, le "corse" et "l'alsacien" ont été rajoutés à cette Loi Deixonne en tant que "langues régionales de France" respectivement en 1974 et 2006. 

On peut souligner que par l'autorisation de l'enseignement facultatif du catalan et du basque avec la Loi Deixonne, la République Française était franchement progressiste en la matière si l'on considère que du côté Espagnol, en ce temps là, le catalan et le basque étaient carrément interdits par le régime franquiste !

 Bien qu'en avance sur son temps en 1951 avec cette Loi Deixonne, la situation s'est inversée et en 2017, la République Française est finalement le membre de l'Union Européenne le plus en retard sur la question de la sauvegarde des langues indigènes d'Europe ; d'où la réunion jeudi 16 novembre 2017 de cet intergroupe "minorités traditionnelles, communautés nationales et langues" au parlement Européen à Strasbourg pour évoquer la question.

Les représentants de chaque communauté linguistique étaient :

> Pour l'occitan, Gèli Grande et Pèire Barral
> Pour le breton, Yves-François Le Coadic 
> Pour le catalan, Jordi Vera
> Pour le basque, Paco Arizmendi et Benat Arrabit
> Pour l'alsacien et le mosellan, Andrée Munchenbach 

Il est à noter que aucun eurodéputé de la République Française n'a souhaité assister à cette réunion, les députés y ayant participé étant paradoxalement tous originaires d'autres Etats membres de l'Union Européenne : cela témoigne manifestement d'un certain malaise rapport à cette problématique.

Il ressort de cette réunion une proposition de Loi européenne pour protéger juridiquement les langues indigènes de France. Pour que cette proposition de Loi vienne en discussion au Parlement européen, la procédure requiert l'obtention du soutien écrit (signature https://ec.europa.eu/citizens-initiative/32/public/#/) d'au moins un million de citoyens de l'union européenne.  

Des nouveautés sur le site "ma classe en gallo"

ma classe en gallo



N'oubliez pas d'aller consulter le site de notre animatrice en gallo.  C'est un site internet de ressources pédagogiques en gallo à destination des enseignants désirant faire du gallo dans leur classe (sous forme de découverte ou d'enseignement) mais aussi aux animateurs et aux parents d'élèves


Vous y trouverez une mine d'informations variées sur la langue gallèse.

http://www.maclasseengallo.net/

Formation au gallo 2017-2018

  • formation au gallo

L’anée-ci ve seriéz ben portës pour goûter ao galo?

Vous êtes tentés pour vous essayer au gallo cette année?

Vaici les formezons 2017-2018 pour le monde venu - Voici les offres d'enseignement 2017-2018 pour les adultes.
Nen a du qa pour le qheniaos etou! Il y en a aussi pour les enfants!

Vous voulez des brochures pour en diffuser prêt de chez-vous? Merci d'en faire la demande en MP sur la page : https://www.facebook.com/dugalo.bzh/?hc_ref=ARTv5kfxGCLwdSW4jb-q1Us0swP2QULY7YwZxhZuz_VwkxwsZpayR3-qeUUbPEC9XFw ou par téléphone au 06 69 18 86 66!

Rentrée contrastée dans le réseau bilingue

rentrée 2017 dans le réseau bilingue

Si dans l'enseignement public, la rentrée du bilingue s'annonce plutôt bonne avec un nombre de nouvelles filières créées sans précédent, les écoles Diwan doivent par contre faire face à la décision de suppression des contrats aidés qui affectent l'ensemble du réseau et s'avère particulièrement délicat pour le projet de nouvelle école de Plougastell-Daoulaz et les petites écoles encore non contractualisées.

Dans le public, 10 nouveaux sites ouvrent à la rentrée dans le premier degré, ce qui constitue le nombre le plus élevé d'ouvertures depuis le début de l'enseignement public bilingue en 1982. Les Côtes d’Armor comptent 3 nouvelles filières (Mur, Quintin et St-Brieuc 2), le Finistère 2 (Plomelin et Pleuven), l’Ille-et-Vilaine 3 (La Bouëxière, la Guerche-de-Bretagne, Val d'Anast) le Morbihan 2 (Ploemel et Pluvigner). 1 nouvelle école Diwan ouvre également en cette rentrée (Plougastell-Daoulaz) ainsi qu’1 nouveau site dans le réseau catholique (Dinan).

Il s’agit de la 2nde année consécutive comptant 12 nouvelles ouvertures. Ce résultat est le fruit de la convention Etat-Région et du travail de l’OPLB sur le terrain en collaboration avec les associations de parents. Seule la Loire-Atlantique manque à l'appel cette année, l’Académie de Nantes n’étant pas encore pourvue d’une convention Etat-Région qui pourrait permettre d'envisager de programmer le développement de l'enseignement bilingue sur plusieurs années.

Dans le 2nd degré, 8 nouvelles filières ouvriront en collège. 5 ouvertures concernent des collèges publics (Brieg, Douarnenez, Lorient, Pont-l’Abbé, St-Martin-des-Champs). Dans le réseau catholique, 3 nouveaux collèges sont concernés (Brec’h, Pont-l’Abbé et Rennes). Cette avancée résulte également de la nouvelle convention Etat-Région qui prévoit une révision de la carte des pôles tous les 2 ans.


source : http://www.fr.brezhoneg.bzh/evenement/1795/50-actualite.htm#.Wa-4R-qM0Mo.facebook

École Notre-Dame à Rostrenen. Les élèves montent sur scène

Théâtre à Notre Dame de Rostrenen
Les enfants ont restitué sur scène de leur apprentissage théâtral.


Dans le cadre des projets pédagogiques de l'année de l'école Notre-Dame, sur les émotions, les élèves des trois classes bilingues de l'école Notre-Dame, hormis les élèves de CP ont bénéficié de séances de théâtre, depuis janvier jusqu'en juin 2017. Charlotte Poulet, intervenante de l'association Dihun Breizh, aidée de Michelle Le Gac et Katel Paris, enseignantes, ont préparé la mise en scène de deux pièces en breton : les élèves de maternelle ont théâtralisé l'album « La chasse au monstre » (war lec'h an euzhvil) et les plus grands « Charlie et la chocolaterie ». Vendredi, les deux pièces ont été présentées aux parents à la salle des fêtes du collège de Gouarec, ainsi que lors de la kermesse de l'école, dimanche dernier 2 juillet.


source : © Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/rostrenen/notre-dame-les-eleves-montent-sur-scene-03-07-2017-11581233.php#QSFqpjFQmqd1igH4.99

Une rentrée contrastée dans le réseau bilingue

offre bilingue en primaire rentrée 2017

Si dans l'enseignement public, la rentrée du bilingue s'annonce plutôt bonne avec un nombre de nouvelles filières créées sans précédent, les écoles Diwan doivent par contre faire face à la décision de suppression des contrats aidés qui affectent l'ensemble du réseau et s'avère particulièrement délicat pour le projet de nouvelle école de Plougastell-Daoulaz et les petites écoles encore non contractualisées.

Dans le public, 10 nouveaux sites ouvrent à la rentrée dans le premier degré, ce qui constitue le nombre le plus élevé d'ouvertures depuis le début de l'enseignement public bilingue en 1982. Les Côtes d’Armor comptent 3 nouvelles filières (Mur, Quintin et St-Brieuc 2), le Finistère 2 (Plomelin et Pleuven), l’Ille-et-Vilaine 3 (La Bouëxière, la Guerche-de-Bretagne, Val d'Anast) le Morbihan 2 (Ploemel et Pluvigner). 1 nouvelle école Diwan ouvre également en cette rentrée (Plougastell-Daoulaz) ainsi qu’1 nouveau site dans le réseau catholique (Dinan).

Il s’agit de la 2nde année consécutive comptant 12 nouvelles ouvertures. Ce résultat est le fruit de la convention Etat-Région et du travail de l’OPLB sur le terrain en collaboration avec les associations de parents. Seule la Loire-Atlantique manque à l'appel cette année, l’Académie de Nantes n’étant pas encore pourvue d’une convention Etat-Région qui pourrait permettre d'envisager de programmer le développement de l'enseignement bilingue sur plusieurs années.

Dans le 2nd degré, 8 nouvelles filières ouvriront en collège. 5 ouvertures concernent des collèges publics (Brieg, Douarnenez, Lorient, Pont-l’Abbé, St-Martin-des-Champs). Dans le réseau catholique, 3 nouveaux collèges sont concernés (Brec’h, Pont-l’Abbé et Rennes). Cette avancée résulte également de la nouvelle convention Etat-Région qui prévoit une révision de la carte des pôles tous les 2 ans.

Met piv eo Belfegor ? / Mais qui est Belphégor ?

Un beau projet collectif produit par Dihun Bro Redon avec des collégiens -qui ont écrit le scénario, des lycéens qui jouent et le tout filmé par des vrais pros dans le cadre historique de l’abbaye Saint-Sauveur.


Piv eo Belfegor est un court-métrage (4mn) sur la thématique de Belphégor. Le scénario a été élaboré par les élèves de 6ème et de 5ème bilingues (breton-français) du collège Le Cleu Saint-Joseph à Redon. Le personnage de Belphégor est ici une référence au roman d'Arthur Bernède né à Redon en 1871 et à son adaptation au petit écran diffusé en 1965 qui connut un grand succès populaire. Le lieu du tournage a été celui du lycée Saint-Sauveur de Redon, sur le lieu même où Arthur Bernède fit ses études. Tournage et montage ont été réalisés par la société Scopidrone.

École Jeanne-d'Arc - Lannion- Deux pièces de théâtre en breton

école Jeanne d'Arc - Théâtre en breton

Vendredi 23 juin à la salle Jean Le Poncin du collège Saint-Joseph, les élèves bretonnants de l'école Jeanne-d'Arc, rompus aux techniques du théâtre grâce à quatorze séances avec Charlotte Poulet, de l'association Dihun Breizh, sont montés sur scène. Ils ont proposé un spectacle entièrement en breton. Les CP-CE1 ont présenté « Arbleizi zo deuet en dro ! » (Les loups sont revenus !) et les CE2-CM1-CM2 « Charlie hag an ti chocolad » (Charlie et la chocolaterie), du roman de Roald Dahl, adapté au théâtre par Charlotte Poulet.
source : © Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lannion/ecole-jeanne-d-arc-deux-pieces-de-theatre-en-breton-27-06-2017-11573286.php#cDgwbB43AZK74MEM.99

Notre-Dame de La Charité - St Pol de Léon - Sur scène en breton

les enfants de ND de la Charité

Mardi 20 juin, les élèves des classes bilingues de l'école Notre-Dame de La Charité sont montés sur la scène de l'Espace des Minimes du collège Sainte-Ursule pour un spectacle de théâtre en breton. La soirée a débuté avec les plus petits, qui ont montré comment exprimer les émotions comme la peur, la joie, la tristesse, la colère. Puis, les enfants de CP-CE1 ont joué une adaptation du « Joueur de flûte », d'Hamelin. Le spectacle s'est clôturé par une pièce des élèves de CE2 et CM qui ont joué « Charlie et la chocolaterie ». Pour conclure, ils ont visionné les livres numériques sonores qu'ils ont réalisés durant l'année. Cette soirée a conclu un projet mené tout au long de l'année scolaire en collaboration avec Charlotte Poulet, animatrice au sein de l'association Dihun.

source : © Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/saint-pol-de-leon/la-charite-sur-scene-en-breton-25-06-2017-11571233.php#l87TsShvuL5KJLHZ.99

Notre-Dame-du-Roncier à Josselin enseigne le gallo depuis 10 ans

Kaourintine Hulaud, conseillère régionale

Kaourintine Hulaud, conseillère régionale en charge du gallo, a assisté, lundi, à des séances d'enseignement du gallo à l'école Notre-Dame-du-Roncier. Il est enseigné à l'école depuis dix ans grâce à la collaboration entre l'équipe enseignante et l'association Dihun Breizh.

« Cette langue romane bretonne est présente depuis les années 1980 dans les collèges et lycées, avec la possibilité de la passer au brevet et au baccalauréat », explique Anne-Marie Pelhate, animatrice formatrice en gallo de l'association Dihun Breizh.

Un enseignement hebdomadaire est dispensé de la moyenne section au CE1.

Pour la conseillère, « il est préférable de venir sur place pour voir comment le gallo est enseigné aux élèves de petites sections pour ensuite faire des propositions d'amélioration au sein du conseil régional qui développe une politique volontariste pour la soutenir ».


source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/josselin-56120/notre-dame-du-roncier-enseigne-le-gallo-depuis-10-ans-5083606

RIWANON : Naissance d'une sculpture à la vallée des saints
Appel à financement participatif

À partager le beau projet de Marie le Scanve pour faire imprimer son livre ! Le financement va servir à payer l'impression des 1000 livres chez un imprimeur local.


Riwanon, naissance d'une sculpture à la Vallée des Saints est un livre de textes et de photos de 96 pages (format 17x24 cm) avec une belle couverture cousue et cartonnée.


Je lance cette campagne sur Ulule car il est important pour moi de proposer un financement participatif, en accord avec mes valeurs, pour ce projet qui me tient à cœur.

Que raconte le livre ?

En septembre 2016, je fus l'assistante de mon compagnon sculpteur, Christophe Le Baquer, à la Vallée des Saints - Carnoët - Côtes d'Armor. Je débutais dans le métier, l'aventure était intense ! Chaque jour, je postais sur Facebook des photos, le résumé de la journée de sculpture et une amie effectuait la traduction en breton.

Le travail était harassant mais joyeux ! Nous avons vécu pendant un mois en "colonie d'artistes" à ne plus vivre que pour la sculpture dans une énergie incroyable. En trente jours, notre bloc de granit rose de 12,5 tonnes est devenu Riwanon, la soixante dix-neuvième sculpture monumentale de la Vallée des Saints.

De retour à la maison, j'ai écrit ce livre, à partir des posts et à la manière d'un journal, agrémenté de nouveaux textes et de nouvelles photos. Les traductions en breton, la langue maternelle de mes parents, font bien sûr partie du livre...

suite et contribution : https://fr.ulule.com/riwanon/


Bugale Kreiz Breizh 3

Pour la troisième année consécutive, 13 écoles des écoles bilingues privées et publiques ainsi que Diwan du Centre Bretagne, se sont rassemblées pour chanter des chants traditionnels bretons mais aussi des tubes radiophoniques traduits pour l'occasion en breton.
300 enfants se sont donc retrouvés à l'espace Glenmor de Carhaix, en mai 2017.

Jeu de piste familial

An devezh dudius sur a-walc'h evit ar re yaouank koulz hag ar re gozh, d'ar Sul 21 a viz Mae etre 10 eur ha 4 eur goude merenn e Ploveilh. Darempred : les Archi kurieux : 07 50 24 97 32 pe 09 83 62 94 84 pe lesarchikurieux@gmail.com

Jeu de piste familial

Circulaire relative à l’enseignement des langues et cultures régionales
NOR : MENE1711397C - circulaire n° 2017-072 du 12-4-2017 - MENESR – DGESCO A1 – MLFLF


Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-directrices et directeurs académiques des services de l’éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale chargés de circonscriptions du premier degré ; aux chefs d’établissement du second degré ; aux directrices et directeurs d’école


L’introduction d’un article 75-1 dans la Constitution par la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 portant modernisation des institutions de la Ve République, aux termes duquel « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France », confirme la volonté institutionnelle d’œuvrer pour la préservation et la valorisation des langues régionales.

La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République a réaffirmé en son article 40 modifiant l’article L. 312-10 du code de l’éducation que « les langues et cultures régionales appartenant au patrimoine de la France, leur enseignement est favorisé prioritairement dans les régions où elles sont en usage » et que « cet enseignement peut être dispensé tout au long de la scolarité ».

Ce même article précise que l’enseignement de langue et culture régionales peut prendre deux formes : un enseignement de la langue et de la culture régionales et un enseignement bilingue en langue française et en langue régionale.

Cet enseignement s’applique au basque, au breton, au catalan, au corse, au créole, au gallo, à l’occitan-langue d’oc, aux langues régionales d’Alsace, aux langues régionales des pays mosellans, au tahitien, aux langues mélanésiennes (drehu, nengone, païci, aïje) ainsi qu’au wallisien et au futunien.

pour la suite, cliquez  ICI

Communiqué de presse en français

                        Prizioù 2017

jury Prizioù 2017

Le jury de gauche à droite  : Morgan Le Coz, Maïna Sicard-Cras, Gael Roblin, Annaig Kervella, Brendan Guillouzic-Gouret, Guillaume Morin, Denez Pichon. / © Mael Le Guennec

Les lauréats des Prix de l’Avenir de la Langue bretonne, organisés conjointement par France 3 Bretagne et l’Office Public de la Langue Bretonne, ont été désignés par le jury. Le grand vainqueur dans chaque catégorie sera annoncé lors de la cérémonie qui aura lieu le vendredi 24 mars 2017 au Carré Magique à Lannion. Pour rappel, chaque lauréat reçoit un prix : 1500€ pour le premier, 500€ pour le deuxième et le troisième remis au nom de la région Bretagne, ainsi qu'un trophée réalisé par le designer Owen Poho offert par France 3 Bretagne. Edition exceptionnelle cette année pour les 20 ans !

La cérémonie sera diffusée en direct sur bretagne.france3.fr le vendredi 24 mars dès 19h, le samedi 25 mars en breton sous-titré à 11h sur France 3 Bretagne et le lundi 27 mars à 8h50 sur France 3 Bretagne et la Loire-Atlantique.


Association
• Brezhoneg e Brest (du breton à Brest), association pour la promotion et l’usage de la langue bretonne à Brest.
• Dizale, association spécialisée dans le doublage en langue bretonne qui propose désormais un service d’abonnement de vidéo à la demande.
• L’amicale des pompiers de Rennes, l’association propose désormais un calendrier entièrement bilingue vendu à Rennes et dans ses environs.

Livre de fiction
• « Rebetiko hag istorioù all », recueil de nouvelles de Kristian Braz (Ed. Al Liamm).
• « Bar Abba », roman de Yann Bijer (Ed. Al Liamm).
• « Kerdiwal », recueil de poème de Herve Seubil gKernaudour (Ed. Al Liamm)

Collectivité
• Conseil départemental du Finistère, premier département à adopter un plan pour la langue bretonne 2016-2021.
• Ville d’Hennebont, pour la création d’un Agenda 21, un plan 2016-2021 pour le développement de la culture bretonne et du breton.
• Hôpital de Carhaix, pour l’installation de panneaux bilingues et des actions en faveur du développement de la langue bretonne dans le domaine de la santé.
Création audiovisuelle

• « Pa ya kuit Solenn / Quand Solenn s’en va », docu-fiction (26’) d’Anne Gouerou.
• « A-vihanig / Depuis tout petit », documentaire (26’) de Bleuenn Le Borgne.
• « C’hwi a gano / Vous chanterez », série de 5 épisodes (10’), réalisée par Perynn Bleunven.

Entreprise
• Ar Bradenn – Aquatiris, société spécialisée dans la phyto-épuration, utilise la langue bretonne dans sa communication.
• Le Kêr, parc ludo-éducatif sur l’histoire de la Bretagne basé à Vannes. Trois brittophones sont employés, l’intégralité des contenus (panneaux, films) proposés sont en breton ainsi que les visites guidées.
• Korrimel, service de messagerie électronique entièrement en breton, permettant d'avoir une adresse en .bzh.

Disque chanté en breton
• « Youn Kamm et le Bagad du Bout du Monde » de Youn Kamm (Apprentis Producteurs / Coop Breizh).
• « Exil » de Maria Desbordes (Awen Records / Coop Breizh).
• « Valgori » de Brieg Guerveno (Paker Prod / Coop Breizh).

Brittophone de l’année
• Laëtitia Anger, pour avoir créé Les Archi Kurieux, une entreprise qui propose des animations autour du patrimoine en langue bretonne.
• Yann Tiersen et Emilie Quinquis, le couple de musiciens a décidé d’apprendre et de vivre en langue bretonne. Ils défendent la langue à travers leur art.
• Fanny Labbay a appris récemment à parler breton et a décidé d’en faire sa langue quotidienne. Elle travaille à l’école Diwan de Bourbriac et propose des séances d’initiation à la langue bretonne.

Kan Ar Bobl. La fête du chant breton

école maternelle de Rostrenen


L'école maternelle Notre-Dame de Rostrenen sur scène.


La journée éliminatoire du Kan Ar Bobl de Maël Carhaix a réuni dimanche 12 mars les différents terroirs du Centre Bretagne : le pays Fisel, le pays Fanch, le terroir gavotte. C'est la plus ancienne des dix-neuf rencontres de pays. Elle est conjointement organisée par Radio Kreiz-Breizh et le cercle celtique de Rostrenen. Dimanche encore, elle a rassemblé à la salle polyvalente de l'Arc-en-ciel, la foule des enfants des écoles bilingues, des parents et des amateurs de chant breton et de musique bretonne.


Un fest-deiz animé par les participants

Divers concours étaient proposés dans plusieurs catégories : chant à danser, chant à écouter, chant à accompagner, conte et récits, duos, instruments solos, groupes musicaux. Le fest-deiz était animé par les chanteurs et musiciens participants aux concours. Ces éliminatoires permettent d'établir un palmarès en vue de la finale des pays de Bretagne qui se déroulera à Pontivy, le dimanche 9 avril.

 

source : http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/mael-carhaix/kan-ar-bobl-la-fete-du-chant-breton-13-03-2017-11431911.php#QePqXOPI5zPGHcK3.99

Les nouveaux tomes de l'histoire de Bretagne racontée aux enfants sont arrivés !

  • des bretons en armorique
  • le temps des ducs
  • de l'Union à la révolution



L'Histoire de Bretagne racontée aux enfants est une série pour la jeunesse éditée par Beluga-Coop Breizh. 

Les nouveaux tomes sont disponibles en français et en breton sur le site de l'éditeur.

Elle est illustrée par Christine Corniolo-Baillot, et traduite en breton par Myrzinn Boucher-Durand.

Voici un imagier parlant en breton pour apprendre le breton et découvrir la culture bretonne.

Découvrez la version multilingue de l'application d'imagier vocal. En plus du breton, vous pourrez apprendre l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais, le chinois, le japonais, le russe, le coréen, en retrouvant les mêmes visuels. Grâce à la fonction de ralentissement de la vitesse d'élocution, cela devient plus facile d'entendre la prononciation des mots.

N.B. : pour ne savoir plus, rendez-vous sur le site : https://www.facebook.com/imagier.breton/?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf

imagierbreton.com

Langue bretonne : les premiers pas d’un nouveau plan

lengue bretonne, les premiers pas d'un nouveau plan
 Pour l'occasion, une cabine de traduction avait été installée dans l'hémicycle du conseil régional pour les rares non-bretonnants présents. | Ouest-France

On n’a jamais autant parlé breton dans l’hémicycle du conseil régional. Samedi à Rennes, quelque 150 acteurs et militants de la langue bretonne ont lancé des idées pour assurer l’avenir du breton. Et pour nourrir la politique de la Région.


Comment va le breton ?


C’est le verre à moitié vide, ou à moitié plein. À moitié vide, car le nombre de locuteurs est estimé à un peu plus de 200 000. C’est le chiffre avancé par Léna Louarn, vice-présidente du conseil régional, chargée des langues de Bretagne, en ouvrant cette journée de travail. Pas question d’en faire une querelle de chiffres, mais le Conseil culturel de Bretagne, une assemblée consultative du conseil régional, parle lui de 170 000 locuteurs. Seulement, il y a locuteur et locuteur. Ceux capables de véritables discussions en langue bretonne, et d’autres qui le parlent et le comprennent juste pour la vie quotidienne. Mais au-delà des chiffres, tout le monde est d’accord avec l’Unesco qui classe le breton dans la catégorie des langues « sérieusement en danger ». Le verre à moitié plein, c’est la barre des 17 000 élèves inscrits à la dernière rentrée scolaire dans l’une des trois filières de l’enseignement breton (Diwan, Div Yezh le public et Dihun pour le privé). Pour autant, personne n’est capable d’assurer que dans un demi-siècle, ou plus, on parlera toujours le breton. Constat d’un militant finistérien à cette journée : « On n’entend plus parler breton dans les rues de Morlaix. »

suite de l'article ici : http://www.ouest-france.fr/bretagne/langue-bretonne-les-premiers-pas-d-un-nouveau-plan-4561089/

Petit atlas de Bretagne illustré sur le site L'ATLASig

Atlas de Bretagne illustré

Un clic sur l'image et vous aurez un aperçu d'un atlas tout à fait original et inédit de la Bretagne sous toutes ses formes.

À travers son regard d'illustrateur bédéiste passionné par sa région natale, Fañch Juteau, nous offre une vue d'ensemble de la Bretagne : histoire, géographie, musique et danses, gastronomie... 15 cartes illustrées, suivies de riches synthèses : ludique et destiné à tous !

"L'imagier du breton" ou "Skeudennaoueg ar brezhoneg" 
est paru

Figurines Breton


Comportant plus de 600 mots, enrichi par des "kwiz", des comptines et des chansons... il a été conçu par des bretons pour évoquer la vie quotidienne en Bretagne au XXIe siècle. Il est le fruit de plusieurs années de travail.


Pour plus de renseignements :


Thierry Jamet / Le Temps éditeur 16, rue de l’Eglise – 44210 Pornic
02 40 82 18 60 / 06 29 47 23 59 – tierijamet@gmail.com

ou

Yann LE CORRE / Dihun Breizh - Maison de l'Octroi - 1 boulevard Viollard - 56300 PONTIVY

0981226449 / 0680887332 - direction@dihunbreizh.bzh


"avec le soutien de la région Bretagne"

logo région Bretagne

"avec le soutien du conseil général du Morbihan"

logo CG Morbihan

En bref !

Formation professionnelle en langue gallèse

formation langue gallèse

KAKAO - spectacle de la compagnie Strollad la Obra

KAKAO

STAGE EN BRETON

stage breton STUMDI 2018

STUMDI

Vous connaissez des bretonnant(e)s souhaitant se former à l’écriture ?

Dès la rentrée nous proposerons en partenariat avec Le Groupe Ouest une formation sur les outils pour écrire des histoires pour le cinéma, les bandes dessinées, les livres, les dessins animés...

Un clic sur l'image pour avoir les infos complètes et pouvoir vous inscrire ...
Follenn-nij prest da skrivañ

Du breton avec les petits !

Du breton avec les petits !

CARHAIX
MAMMIGOÙ. LA MAISON OÙ LES BÉBÉS PARLENT BRETON

mammigoù breizh
Les lauréats (ou leurs représentants) des prix de l'avenir de la langue bretonne.

Ouverte à Carhaix le 20 décembre dernier, Mammigoù, une maison d'assistantes maternelles bretonnantes, a obtenu le prix de l'avenir de la langue bretonne dans la catégorie association. Ce prix va lui permettre d'achever les travaux.

Plus d'information sur : http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/mammigou-la-maison-ou-les-bebes-parlent-breton-05-02-2015-10516946.php

DEVENIR ENSEIGNANT(E) BILINGUE
L’Office Public a publié un dépliant faisant la promotion du métier d’enseignant(-e) bilingue en collaboration avec le rectorat. 

recrutement enseignants bilingues
La Bretagne compte près de 900 enseignants bilingues et chaque année, la croissance des effectifs scolarisés dans les filières renforce le besoin de former de nouveaux enseignants. 
Dans cette perspective, ce dépliant permettra d’informer les étudiants sur les modalités de préparation au concours de professeur des écoles bilingues ou au CAPES de breton. Pour leur part, les enseignants monolingues qui ont pour projet d’enseigner dans une filière bilingue trouveront dans ce document les informations qui leur permettront de mener leur projet à terme. 
Riche de témoignages d’enseignants, ce dépliant contient également des renseignements sur les aides financières qui peuvent être sollicitées pour devenir enseignant bilingue (Skoazell et Desk) ainsi que les coordonnées des organismes d’apprentissage intensif du breton et des centres universitaires préparant le Master MEEF bilingue ou immersif.

Télécharger le dépliant ...

Vous abonner ...


Notre site vous intéresse ?
Vous souhaitez être averti dès qu'une nouvelle information y sera diffusée ?
Alors n'hésitez pas, renseignez votre e-mail et cliquez sur : "abonnement".

(A tout moment vous pourrez vous désabonner en utilisant le bouton correspondant)